La Confiance en Soi

Karenis a superwoman

Chers lecteurs, je préfère être tout à fait honnête avec vous : dans cet article, je n’aurai pas la prétention de vous faire un cours ou de vous donner des conseils sur la confiance en soi. Il y a des gens qui l’ont fait toute leur vie, qui ont plus d’expériences et de connaissances et qui feront ça très bien.

Non, ce que j’ai envie de vous proposer c’est de vous écrire ce que personne n’a pu m’apprendre sur la confiance en soi, ce que j’ai découvert par moi-même en toute humilité et les constatations auxquelles ce sujet m’amène aujourd’hui.

Depuis notre tendre enfance, dans notre éducation, dans cette société, s’il y a bien une chose que l’on nous apprend c’est que le savoir, la connaissance, la sagesse doivent être appris. Ces éléments viennent de l’extérieur de nous, nous devons les intégrer d’une manière ou d’une autre mais nous grandissons avec l’illusion qu’ils ne peuvent émaner de nous, sinon pourquoi irions-nous à l’école, en formation, à l’université ?

Difficile dans ces conditions d’en revenir à soi, de se rappeler que nous avons bel et bien une sagesse intérieure innée, une intuition et donc que nous pouvons avoir confiance en nous.

Tout est dans ces mots « La confiance en soi » : c’est donc choisir de se faire confiance, de faire confiance à son corps et à son instinct mais aussi à son esprit et à son être intérieur. C’est oser poser ses limites et placer son opinion au moins sur le même pied d’égalité que celles des personnes que nous révérons le plus sans pour autant vriller dans l’égo, l’obstination ou la fermeture d’esprit. C’est une marque de respect et d’amour envers soi, une liberté intérieure.

La confiance en soi semble également impliquer deux autres notions importantes: le pouvoir personnel et la responsabilité.

La confiance en soi mène naturellement à accepter de prendre sa vie en main, de faire ses propres choix, ses expériences, de ne laisser personne nous dicter notre conduite ou notre vie si nous avons la conviction que cela ne va pas dans le sens de notre bien-être. Nous prenons ainsi toute la mesure de notre capacité à diriger notre vie et de notre libre arbitre ; et c’est cela le pouvoir personnel.

Avez-vous déjà entendu l’adage « Avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités » ? Il nous faut maintenant accepter qu’en ayant le pouvoir de créer notre vie et de choisir en conscience nos expériences, nous portons également une certaine responsabilité, celle de nos échecs et de nos réussites, de nos joies et de nos peines, de nos choix, de nos expériences, de ce que nous acceptons, du choix des personnes avec qui nous cheminons. Ce n’est ni de l’autocritique, ni du jugement.

Selon l’expérience, la confiance en soi prendra donc des visages différents, tantôt elle revêtira l’habit de la détermination comme quand notre petite voix nous conjure de porter notre rêve contre vent et marée faisant la sourde oreille à toute objection. Tantôt, cette même confiance en nous nous enjoindra d’aller chercher conseils auprès de quelqu’un de plus sage que nous ne le sommes au moment même.

En conclusion, je dirais que la confiance en soi c’est reconnaître en nous la lumière, la sagesse, les compétences, les potentiels et les qualités. C’est sentir que nous avons chacun déjà absolument tout ce qu’il nous faut pour avancer dans notre légende personnelle. C’est accepter le 1er rôle de notre existence, celui du héros et oser nous offrir nos rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *