La Gratitude

gratitude9-300x225

Pourrions-nous faire l’hypothèse, le temps d’un article, que la gratitude est, au-delà du sentiment, une énergie ?

Une énergie à laquelle nous pouvons tous faire le choix de nous connecter. La gratitude semble pour biens des courants du développement personnel la condition sine qua non pour accéder à l’acceptation, à la compassion, à l’amour inconditionnel et à la joie.

Se connecter intérieurement au sentiment de gratitude semble nous donner instantanément accès à une nouvelle dimension : une perception et une conscience différentes des choses et de la vie où tout semble plus agréable, car c’est bien là l’origine étymologique du mot gratitude. Ainsi oserais-je vous emmener un cran plus loin en vous affirmant que le sentiment et l’énergie de gratitude nous connecte instantanément à une dimension où tout est plus beau et plus vibrant.

Préférez-vous apprécier le positif et voler toujours plus haut ou vous laissez tirer vers le bas par les aléas de la vie ?

Il faut bien l’avouer, nous éprouvons parfois une forme de banalisation des cadeaux de la vie. Nous focalisons régulièrement sur nos manques dans un quotidien où nos besoins se retrouvent perdus dans les envies générées par la société de consommation.

Comment cultiver cette gratitude ?

Ce qui est merveilleux c’est que chacun peut faire l’expérience de l’énergie de gratitude au quotidien à travers le simple fait d’observer en conscience la vie autour de soi. Puis-je vous suggérer d’appréhender la gratitude à travers vos 5 sens physiques dans le moment présent en observant autour de vous ce que vous appréciez (une couleur, le confort d’un siège, le goût d’un aliment, le soleil sur votre peau, …) ou encore de compléter cette simple phrase :

« Dans ma vie, j’apprécie vraiment … »

Les occasions de ressentir de la gratitude et de la joie se manifestent à l’infini : un sourire, des enfants qui jouent, un bébé rieur, avoir un toit au-dessus de la tête, se sentir en santé, méditer, observer les synchronicités, un fou rire, le sport, …

Une autre porte vers la gratitude est l’action, je dirais même la proactivité. Nous pouvons là aussi faire le choix conscient de nourrir notre esprit différemment, qualitativement, en choisissant nos lectures, nos écoutes, ce que nous regardons, la façon dont nous allons prendre soin de nous et de l’autre, de notre corps et de notre enfant intérieur ; préparant ainsi le terrain de nos futurs gratitudes, sans oublier la gratitude envers soi !

Dans la culture de la gratitude, nous ouvrons lentement une porte, celle qui mène à la sagesse du cœur. Mais pour moi, comme pour vous peut-être, une interrogation reste en suspens :

Peut-on dans toutes les circonstances éprouver de la gratitude ? Quid des moments vraiment difficiles ? D’un deuil ? De se retrouver à la rue ? D’être dans un pays en guerre ?

Difficile de répondre sans l’avoir vécu évidemment. Pour ce qui est des moments durs de la vie, je vis avec la certitude qu’ils sont des passages ou des opportunités vers une certaine évolution si nous en faisons le choix conscient. Nous pouvons ainsi retrouver la voie vers la gratitude pour ces occasions à grandir.

Nous pouvons également croiser maints témoignages de ces personnes rescapées de guerre, ayant tout perdu ou subi de terribles deuils, parmi les plus célèbres : Neale Donald Walsch, Keanu Reeves, Immaculée Ilibagiza, … Ces personnes ont, en dépit de tout, fait le choix du pardon et de la gratitude, c’est peut-être pour cette raison qu’elles sont toujours là pour nous en parler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *