A la découverte de l’art-thérapie …

art-therapie2

Samedi matin, 8h50, je suis prête, fatiguée et le cœur un peu lourd de ne pas passer cette journée à faire autre chose … Qu’est ce qui m’a pris de m’inscrire à cette atelier découverte ? Ah oui, je me rappelle, ça me semblait important d’y assister, ça m’avait même appelé, la curiosité …

En sortant, mon compagnon me souhaite de bien m’amuser … oui c’est juste, il fait bien de me le rappeler c’est pour ça aussi que j’y vais … je lui réponds que je ferai de mon mieux pour profiter de mon « atelier bricolage » …

Mon expérience de ce weekend d’initiation à l’art-thérapie ne pourrait pas être plus loin de cette vision stéréotypée des choses : atelier bricolage !

Je découvre des techniques et des exercices cadrés mais permettant d’ouvrir la porte sur notre monde intérieur. Les œuvres produites me surprennent parfois, ainsi que ce qu’elles m’apprennent de moi. L’art-thérapeute ne fait pas d’hypothèse sur l’œuvre mais il nous ramène constamment à ce que nous y voyons, ce que nous comprenons, ce que nous pouvons en dire. Ainsi nos propres productions nous adressent-elles un ou plusieurs messages que nous seuls pouvons décrypter. Nos œuvres nous appartiennent et nous en disposons comme nous voulons à la fin de l’atelier, à quelques exceptions près …

Gouache, aquarelle, collages, pastels sèches et grasses, … je me demande pourquoi j’ai attendu si longtemps pour me reconnecter à tout cela, mon enfant intérieur jubile même si les messages reçus à travers mes productions ne sont pas toujours faciles à entendre, et encore, nous n’allons pas en profondeur, ce n’est qu’une initiation. Qu’est-ce qui peut bien justifier que j’ai attendu toutes ces années pour me reconnecter à cette créativité foisonnante ? C’est décidé l’art-thérapie va se frayer un chemin dans mon quotidien. J’avais oublié, j’avais un interdit, désormais je vais me permettre de coucher mes émotions sur papier, en couleur, en collage, en mots peu importe, je vais créer !

Je suis scotchée par l’attitude de notre formatrice … Partie du monde de l’art, elle comprend l’intérêt de celui-ci comme outil thérapeutique, s’ensuit pour elle une série de formation et de spécialisation qui en font aujourd’hui une art-thérapeute et psychothérapeute expérimentée.  Lumineuse et ouverte, ses propos me renvoient rapidement à une impression de grand alignement, elle ne rentre jamais dans les schémas des participants qui ne servent pas leur évolution. Je comprends que son job à elle, ce n’est pas d’écouter les plaintes, de jouer la complaisance, son boulot c’est de ramener les personnes dans le monde des solutions, dans le monde des actions, quelle plus petite action puis-je faire aujourd’hui pour servir mon souhait, mon rêve, l’être que je suis pour aller vers un mieux ?

A son contact, je réalise la portée de ces mots « l’attitude du thérapeute est en grande partie responsable dans la réussite d’une thérapie ». A aucun moment je ne ressens la moindre prise pour mes comportements caractériels, ça me plait, j’ai confiance, elle est solide.

Ce que je retire de ce weekend :

J’ai beaucoup apprécié le cadre fixé par notre formatrice empreint de respect pour soi et pour les autres. L’art-thérapie est un outil puissant, très loin des clichés que j’en avais. Un travail en profondeur avec l’art-thérapie doit déménager. Ça déménage déjà pour moi alors ce n’est qu’une initiation ! Il n’y a aucune notion de résultats, le but c’est que ça sorte, qu’on puisse observer sans juger mais en entendant le message secret que nous nous adressons à travers nos œuvres. Les exercices proposés sont très créatifs et déclinables à l’infini, ce doit être un outil vraiment formidable et puissant avec les enfants. Même si je m’imagine mal le faire en individuel avec un art-thérapeute, j’assisterai encore bien volontiers à des ateliers collectifs. Je me suis franchement bien amusée et reconnectée à mon enfant intérieur. Last but not least : j’ai rencontré des gens formidables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *